14e Université du notariat d’Afrique en Algérie



La 14e université du notariat d’Afrique a eu à Annaba en Algérie du 25 février au 3 mars 2019. Une fois encore cette université a eu un grand succès par le nombre de notaires présents et par la richesse des thèmes développés. Cette 14e université avait pour thème : « Le rôle du notaire dans la promotion de l’investissement et la relance économique ».

Nombreux pays représentés
Plus de 600 notaires d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, du Bénin, du Togo, du Sénégal, du Mali, du Niger, de Guinée, de République Centrafricaine, du Burkina-Faso, du Cameroun, du Congo, du Gabon, du Tchad, de Côte d’Ivoire, de Madagascar, de l’île Maurice et, pour la première fois de Mauritanie, de Somalie et de Libye ont participé aux travaux.

Interventions
La cérémonie d’ouverture a débuté par un mot d’accueil de Rachid Berradane, président de la Chambre nationale des notaires d’Algérie suivi par les allocutions d’Abdelhamid Achite Henni, président de la Commission des Affaires africaines de l’Union internationale du notariat (UINL), de José Marqueño de Llano, président de l’UINL et de Tayeb Louh, ministre de la Justice et Garde des Sceaux d’Algérie. De nombreux représentants des autorités civiles, judiciaires, universitaires, administratives et consulaires d’Algérie et de différents pays ont assisté à la séance d’ouverture. François Grimaldi représentait l’Association du notariat francophone (ANF) et le Conseil supérieur du notariat (CSN).

Ateliers
Pendant les travaux, les participants ont pu assister à différents ateliers :

  • Augmentation de capital des sociétés par le professeur Ndiaye Mayatta Mbaye, directeur général de l’école régionale supérieure des magistrats de l’OHADA (ERSUMA) ;
  • Gestion et management de l’Office notarial par François Grimaldi, trésorier de l’ANF ;
  • Déontologie notariale par Mohammed Tchassona Traore, notaire, vice-président  de l’UINL pour l’Afrique.
  • Les modes alternatifs de résolution des conflits par Mostefa Trari Tani, professeur à l’Université d’Oran ;
  • Rôle du notaire dans le partenariat entre le secteur public et privé dans le cadre de l’investissement, par Filali Osman, professeur des universités de Franche-Comté.