Une femme à la tête du notariat international

Pour la première fois de son histoire, une femme, Cristina Noemi Armella, notaire argentine a été élue présidente par l’Assemblée générale de l’Union internationale du notariat réunie pour son 29e congrès à Jakarta du 27 au 30 novembre 2019.

Devant les 1 500 notaires représentant 89 pays, dont la quasi totalité des membres de l’Association du notariat francophone (ANF), elle a exprimé sa volonté de renforcer l’institution en poursuivant les travaux majeurs engagés auprès des organisations internationales et des États au bénéfice des citoyens. Les nouvelles technologies et la formation sont apparues comme faisant partie de ses priorités.

Égalité des genres
La nomination d’une femme à la tête de l’UINL doit être saluée. Beaucoup de notaires, au sein des membres de l’UINL, sont des femmes. L’élection de Cristina Noemi Armella constitue un signal fort à l’heure où l’égalité entre les sexes est défendue par de nombreuses conventions internationales, à commencer par les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) des Nations-Unies. La parité est cruciale tant le rôle des femmes est important pour l’avenir économique et social des États.

Cinq vice-présidents
Pour l’accompagner dans sa mandature, Cristina Noemi Armella aura à ses côtés cinq vice-présidents couvrant la Planète : pour l’Afrique : Abdelhamid Achite-Henni (Algérie) ; pour l’Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbles: Dennis Martinez Colón (Porto Rico) ; pour l’Amérique du Sud : Ana Manuela González Ramos (Paraguay) ; pour l’Asie : Hao Chiyong (Chine) et pour l’Europe : Lionel Galliez (France).

Cristina Noemi Armella est docteure en notariat et rectrice de l’Universidad Notarial Argentina (UNA). Elle exerce en tant que notaire dans la province de Buenos-Aires depuis 1982. Elle conduira les destinées de l’UINL pour la législature 2020-2022.

Bons travaux à tous!

Laurent Dejoie,
Président de l’Association du notariat francophone

Retour haut de page