Symposium d’Interpol sur les enlèvements d’enfants

Des policiers, des juristes, des universitaires et des représentants d’ONG ont participé au Symposium sur « La notion d’enlèvement d’enfants : approche comparée en droit national, international et européen », organisé par Interpol le 11 février à Lyon. Les débats ont notamment porté sur les conflits familiaux internationaux, une des causes d’enlèvements. Pour sa part, Laurent Dejoie, président de l’Association du notariat francophone (ANF) a évoqué la situation des enfants sans identité : ils ne sont pas enregistrés à la naissance et n’ont pas de document d’identité. Ils n’existent pas juridiquement et peuvent donc faire l’objet de tous les trafics y compris d’enlèvements sans laisser de trace derrière eux. Laurent Dejoie a mis l’accent sur le rôle des notaires francophones en matière de prévention des conflits et d’information auprès des familles.

Retour haut de page