L’APF défend les enfants sans identité

La 42e session annuelle de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) s’est tenue les 9 et 10 juillet à Berne en Suisse.Elle a adopté une résolution sur les enfants sans identité recommandant aux Etats et gouvernements de la Francophonie « l’établissement d’un état civil ouvert à tous sans discrimination » en encourageant « la mise en œuvre de la gratuité de l’enregistrement des naissances et de la délivrance d’acte d’état civil grâce  à des procédures universelles, simples et accessibles à tous ».

Laurence Dumont, vice-présidente de l’Assemblée nationale française et rapporteur de la résolution devant la Commission des affaires parlementaires, s’est réjouie de cette décision.

Pour sa part, Laurent Dejoie, président de l’Association du notariat francophone (ANF), a salué cette initiative dont il a été l’un des artisans.

Retour haut de page