Niger : une nouvelle campagne de délivrance d’actes de naissance annoncée en 2021

Initié et financé courant 2020 par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avec l’appui de l’Association du notariat francophone (ANF), la campagne de délivrance d’actes de naissance aux enfants de la région de Zinder dans les départements de Mirriah et de Magaria a été un succès. L’initiative se poursuit en 2021.

Un effort commun
Le programme intitulé «Pour des enfants francophones reconnus et détenteurs de leur acte d’état civil » a été mis en œuvre avec une multitude d’acteurs, et de partenaires : la Chambre nationale des notaires du Niger (CNNN), la Commission nationale des droits humains (CNDH), les services de l’état civil du Niger, le ministère de la Justice du Niger (Protection judiciaire juvénile et de l’Action sociale- DPJJ/AS) et des organisations de la société civile. Les audiences foraines financées par l’OIF durant le second semestre 2020 dans la région de Zinder ont permis de délivrer des actes de naissance à 7 353 enfants et adultes selon des données fournies par le bureau de l’Unicef à Niamey. Dans les communes de Dogo (29 villages) et de Wacha (12 villages), 3 759 filles, 2 783 garçons et 811 femmes de plus de 18 ans ont ainsi été enregistrés sur les registres de l’état civil.

Poursuite des efforts en 2021
Devant le satisfecit des autorités administratives et du ministère de la Justice, une nouvelle édition de ce projet pour l’année 2021 bénéficiant du financement de l’OIF en partenariat avec l’ANF a été initiée, toujours dans la région de Zinder, dans les communes de Dungass, Bouné et Gouna avec pour objectif l’établissement de 10 000 actes de naissance aux populations vulnérables, plus spécifiquement les enfants et en particulier les petites filles. Une mission exploratoire a été conduite par la commission « Image de marque » de la CNNN par l’intermédiaire d’un de ses membres, Abder-Rhaman Halidou Abdoulaye, en mars 2021.

Retour haut de page