Programme d’appui à la justice au Mali : entretien avec le directeur général d’Expertise France

 Le Mali bénéfice depuis mars 2021 d’un Programme d’appui à la justice coordonné par Expertise France. De nombreuses organisations professionnelles maliennes (Institut national de formation, Ordre des notaires, Commission des droits de l’Homme) et françaises (Association du notariat francophone -ANF-, École de la magistrature, Conseil supérieur du notariat -CSN-, Conseil national des barreaux, École nationale des greffes, Chambre nationale des Commissaires de Justice …) et des organisations internationales (PNUD, CICR) y participent.

Formations notariales
Ce programme, financé par l’Union européenne à hauteur de 7 millions d’euros pour une durée de 31 mois, a plusieurs objectifs : renforcer l’État de droit et les capacités juridiques pour une justice plus rapide, indépendante et impartiale en améliorant notamment le cadre de détention au Mali et l’accès des citoyens à la justice. Plusieurs notaires français assurent des formations sous la houlette de Laurent Fritsch, coordonnateur du projet : Aïssa Ndiaye, (organisation et gestion d’un office notarial, Caroline Ginglinger (liquidation des successions et régimes matrimoniaux), Jean-Michel Boisset (acte authentique électronique), Christine Sol-Dourdin (cession d’entreprise), Jérôme Cesbron (société par actions simplifiées), Guillaume Bouvet (corrélation entre pacte d’actionnaires et statuts). Jérôme Pellet, directeur général d’Expertise France explique l’utilité des programmes d’appui à la Justice.

Retour haut de page